*** PROFITEZ DE LA LIVRAISON GRATUITE ***

Le Voleur de Hache

le conte du voleur de hache
Un paysan, qui avait du bois à fendre, ne parvenait plus à mettre la min sur sa cognée. Il arpentait de long en large sa cour, allait jeter un œil furibond du coté du billot, de la remise, de la grange, rien à faire. Elle avait disparue sans doute volée! Une hache toute neuve qu'il avait acheté avec ses dernières économies ! La colère, cette courte folie, débordait de son cœur et teintait son esprit d'une encre aussi noire que la suie.
Il vit alors arriver sur le chemin son voisin. Il lui trouvait la démarche de quelqu'un qui 'avait pas la conscience tranquille. Son  visage laisser transpirer une expression de gène comme le ferait celui du coupable face à sa victime. Son salut était emprunt d'une fourberie de voleur de hache. Et quand l'autre ouvrit la bouche pour lui débiter des banalités météorologiques d'usage entre voisin, sa voix lui était assurément celle d'un voleur de hache flambant neuve !
N'y tenant plus, notre paysan franchit son porche à grandes enjambées pour aller dire son fait à ce maraudeur qui avait l'audace de venir le narguer ! 
Mais il se prit les pieds dans une brassée de branches mortes qui gisaient au bord du chemin. Il trébucha, s'étranglant avec la bordée d'insultes qu'il destinait à son voisin, et il s’étala le nez contre le manche de sa cognée qui avait du tomber tout à l'heure de sa carriole !
Son voisin accouru et tendit la main au malheureux qui était au sol.

Laisser un commentaire